Traduction-Translation

vendredi 14 mars 2014

XIBALBA

Xibalba - technique mixte - huile sur toile - 2014


Xibalba, chez les Mayas (Popol Vuh), symbolise le monde d'en-dessous. La caverne des Dieux.

Le maïs blanc et le maïs jaune, la nourriture des dieux, entre dans la formation de la chair de l'homme. Chez les Aztèques, Quetzalcoalt créa l'homme et la femme en mélangeant une goutte de son sang au maïs blanc et au maïs jaune.

La mort chrysalide de la vie, symbole de la renaissance. On voit souvent sur les stèles Mayas des têtes de mort tenant dans la bouche une fleur qui pousse. 

Cette idée se retrouve dans la tradition Chinoise, avec le cycle perpétuel des transformations,  le yin devient yang qui à son tour devient yin...

Adamante





7 commentaires:

  1. Jolie et fantastique la mort en tenue de soirée

    RépondreSupprimer
  2. Oh ! Quelle aventure !

    Quel festival de couleurs chaudes !

    Mon amie Françoise Chauvigné, peintre, a travaillé autour des Mayas toute l'année 2012...

    Bonne soirée !

    Loop

    http://aloreedespeutetre.over-blog.com/article-la-femme-bleue-a-l-abbaye-113199959.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais beaucoup aimé. Je viens de mettre un + sur ma page google.

      Supprimer
  3. Ce mythe de mort et renaissance est vieux comme l'Humanité elle-même. On retrouve ce mythe transformé en symbole dans les rituels maçonniques depuis le moyen-âge et formalisés au XVIIIe siècle...

    RépondreSupprimer
  4. A la fois macabre et joyeux ! :)

    RépondreSupprimer
  5. La mort à la mexicaine.... Ils la prennent plutôt bien eux, comme un jour de fête quand l'âme est dans l'autre monde, celui de l'Eternité.... Bravo !

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires.